Compétition de cube MIT Spring 2011



Le 5 mars 2011, j'ai eu la chance de participer à une compétition de Rubik's Cube au Massachussetts Institute of Technology (MIT) à Boston, au Massachusetts. Des 78 participants pré-enregistrés, seulement 64 se sont présentés.

Les événements qu'il y eut à la compétition furent: le 2x2, le 3x3, le 4x4, le 5x5, le 6x6, le 7x7, la résolution du 3x3 à une main (OH) et enfin la résolution du 3x3 les yeux bandés (BLD). J'ai participé à tous ces événements sauf la résolution les yeux bandés.

J'ai très bien aimé la salle dans laquelle la compétition fut tenue. Au lieu d'avoir des chaises devant les stations de chronométrage comme à Toronto, il y avait plutôt des tables pour que les participants puissent s'y installer. C'était beaucoup plus plaisant de garder nos choses près de nous que de les mettre au fond de la pièce. Il y avait une partie de la salle surélevée d'un mètre et c'est à cet endroit qu'il y avait les "scramblers" (personnes qui mélangent les cubes), l'enregistrement et la vente de cubes. À Toronto, les "scrambles" étaient lus à partir d'un ordinateur, mais à Boston ils étaient sur une feuille de papier, facilitant leur perte. Du côté d'un un organisateur, j'aime donc mieux avoir les "scrambles" sur un ordinateur.

Il y avait dix stations de chronométrage, mais nous en utilisions seulement 6 à 8 à la fois en raison du manque de juges! De plus, vers midi, plusieurs juges sont partis. Il fallait donc, pour les événements de 5x5, 6x6 et 7x7, qu'un juge surveille deux compétiteurs en même temps! Aditionellement, il n'y avait aucune indication disant quelles personnes passaient en 2e ronde/en finale. Ils ne l'ont qu'annoncé au microphone une fois. Vers la fin de la journée, on a remarqué qu'il ne restait que les personnes qui compétitionaient encore et leurs familles! Tous les autres compétiteurs étaient partis! Il n'y eut pas de prix sauf pour le certificat en papier qui est exigé par la World Cube Association (WCA).

Malgré tout ça, j'ai quand même très bien aimé la compétition. Étant donné qu'il y avait moins de personnes qu'à Toronto, j'ai eu la chance de faire plus de résolutions . Ce fut une bonne expérience pour apprendre comment organiser une compétition et des trucs pour l'améliorer.

Écrit par Louis Cormier